Hyper V R2 – Dimensionnement des serveurs physiques

Pour dimensionner correctement les serveurs physiques qui vont supporter HyperV ou HyperV R2, il faut faire une étude complète de l’existant et aussi connaître le matériel qui est à votre disposition pour la virtualisation.

La première étape est de faire l’inventaire de votre parc de serveurs.

Le logiciel Microsoft Assessment and Planning Toolkit disponible ici  http://www.microsoft.com/downloads/en/details.aspx?FamilyID=67240b76-3148-4e49-943d-4d9ea7f77730 vous permet de réaliser l’audit des machines.

Les éléments important à récuperer sont:

  • CPU
  • Mémoire
  • Disque
  • Réseau

L’audit doit donc être fait pendant une période longue (1 semaine) pour avoir des mesures interressantes.

Installation de Virtual Server 2005 R2 SP1 sur Windows 2008 R2

Plein de questions reviennent chez les clients pour pouvoir conserver leurs machines de test sur Virtual Server 2005 R2 alors que le serveur est en Windows 2008 R2.

A priori lors de l’installation de Virtual Server vous avez un message qui vous dit avec politesse que la version est imcompatible.

Mais si vous avez besoin de le faire la solution est là.

Pas évidant à trouver, mais faisable.

Windows 2008 R2 bloque l’installation des programmes “dit incompatibles” pour ne pas risquer de faire planter l’OS.

Pour couper ce fonctionnement, nous allons modifier les stratégies locales de la machine (GPO). Il faut lancer gpedit.msc pour ouvrir la stratégie locale de la machine.

Ensuite retrouver le chemin suivant

MACHINE\Modèles d’administration\Composant Windows\Compatibilité des Applications

Et on active la désactivation de la compatibilité des applications.

Ensuite on va dans

MACHINE\Modèles d’administration\Systeme\dépannage et diagnostiques

On coupe la detection des défaillances dans l’installation.

Un petit gpupdate /force ou un reboot.

On installe intégralement le rôle de serveur Web en ajout les éléments à la main.

Puis on peut installer sans soucis Virtual Server 2005 R2 SP1 sur Windows 2008 R2.

Et c’est parti.